Je vais vous parler d'un roman historique comme je les aime pour me détendre durant l'été. 

                                                                                                                   9782253003311-T

 

1, rue des petits-pas – Nathalie Hug

 

Lorraine, hiver 1918-1919. Dans un village en ruines à quelques kilomètres du front, une communauté de rescapés s’organise pour que la vie continue.
Louise, seize ans, est recueillie au 1, rue des Petits-Pas par une sage-femme qui va lui transmettre son savoir: accoucher, bien sûr, mais aussi lire et écrire, soigner les maux courants et, enfin, être l’oreille attentive de toutes les confidences. Mais dans ce village ravagé par la guerre et isolé du monde, les légendes nourrissent les peurs, et la haine tient les hommes debout. Ces peurs et cette haine, Louise va devoir les affronter car elle exerce son art dans l’illégalité, élève un enfant qui n’est pas le sien, aime un être qu’elle n’a pas le droit d’aimer, et tente de se reconstruire dans cet univers où horreur et malveillance rivalisent avec solidarité et espoir.

Mon avis :  

Il parait qu'il faut 3 points positifs pour faire passer un point négatif, cela tombe bien, j'ai très peu de négatif sur ce roman. 

   Le seul point négatif (oui, je commence par le négatif) est le langage légèrement surprenant de l'auteure. J'ai été assez étonnée d'avoir un langage cru, vulgaire et violent dans ce roman qui parle de naissance et de bébé. 

Et pour cause, il m'a fallu que quelques pages pour comprendre qu'il n'était pas question uniquement de bébé, de naissance et de sage-femme.

Ce roman est le parcours d'une femme, Louise, victime des atrocités de cette Grande guerre, qui apprend à devenir une femme et aussi une sage-femme dans un village déserté par les hommes. L'auteure a fait un travail de recherche monstrueux pour connaître la vie des femmes de Lorraine pendant la guerre, leur situation, leur condition de vie et surtout de survie.

Nous savons que cette guerre a été atroce pour les femmes qui ont vu leur vie chamboulée à tout jamais. Nous savons que les Américains n'ont pas été que des tendres durant cette drôle de guerre. Nous savons que Verdun a laissé des traces même bien après la guerre. Nous savons que les hommes sont revenus bouleversés de cette guerre des tranchées. Tout cela est transposé avec talent et réalisme.

Dans ce roman, nous vivons cette fin de combats avec sensibilité, émotion et difficulté. J'ai eu beaucoup de mal avec certains passages difficiles : J'ai vécu chaque moment comme si j'étais présente. L'écriture très imagée permet facilement de se faire un film de ces événements.

J'ai beaucoup aimé l'évolution de Louise, de Vida et de certains personnages attachants et touchants. 

Note: 3,5/5

Pour en savoir plus : ICI